Spécialiste des emballages / calages en cellulose moulée

Fabrication

Ne trouvant pas d’équipement capable de répondre à ses attentes en termes de qualité et d’efficacité,
Ecofeutre a développé et breveté des machines afin de répondre à ses propres besoins.

Préparation pâte :

Stockage de journaux et magazines collectésJournaux et magazines dans le pulpeurMélange de la pâte à papierPour commencer, le papier est déposé à l’intérieur du pulpeur où il sera ensuite mélangé à de l’eau par un système mécanique. Une hélice assure l’homogénéité du mélange eau/fibres de cellulose.
Aucun produit chimique de délitement n’est utilisé, en raison des risques pour les opérateurs qu’ils impliquent, ainsi qu’en raison des résidus que cette méthode implique.
La préparation de la pâte nécessite 20 minutes.

Moulage :

Une fois la pâte préparée, un moule recouvert d’un fin treillis métallique est trempé dans la pâte. Le mélange d’eau et de fibres est alors aspiré rapidement à travers le moule. Les fibres sont arrêtées par le treillis, se déposent et s’accumulent jusqu’à former l’objet voulu. L’eau quant à elle, traverse le treillis et est immédiatement recyclée dans le process.

Séchage :

Les produits n’ont plus qu’à être séchés. Deux méthodes de séchage existent. La première, qui est la plus répandue, est le séchage au four. Lors de cette méthode, les pièces sont déposées sur un tapis qui passe au milieu d’un four afin d’y être séchées. L’inconvénient de cette méthode est que le séchage ne garanti pas une homogénéité dimensionnelle des pièces. En effet, les pièces subissent une déformation pouvant atteindre 10 mm d’une pièce à l’autre. De plus, les pièces n’étant pas identiques, l’empilage est plus difficile.

Ecofeutre utilise une technologie de séchage beaucoup moins répandue. Il s’agit d’un séchage en moules mâles et femelles en surpression. Le produit est déposé entre les deux moules qui se referment sous l’action d’une presse.
Les produits sont ainsi séchés par un traitement mêlant chaleur et pression.

Cette méthode de séchage garantie le respect des dimensions jusqu’à 0.1 mm et la prise de place est divisée par deux voir par trois comparé à la cellulose séchée en four en fonction des pièces réalisées (gain de place au stockage et économie de transport).

Ejection :

Ejection des alvéoles par les machines d’EcofeutreContrôle visuel de chaque calageUne fois les produits secs, la presse s’ouvre pour permettre l’éjection sur un plateau. Les produits sont alors empilés mécaniquement et retirés par un opérateur.

L’opérateur se charge de vérifier si les produits sont bien conformes aux attentes des clients. Il vérifie alors les dimensions, le poids, la texture et la dépilabilité des produits sortants des machines de production.