Fév 22 : Ouest France Entreprises parle de nos investissements

24.02.2022

Source : Agence API

Spécialiste de l’emballage en cellulose moulé, produit à partir de papier recyclé – elle en recycle 5 000 tonnes par an -, Ecofeutre lance un vaste programme d’investissement pour accélérer sur son autre activité : les emballages aptes aux contacts alimentaires. « L’idée est de proposer une alternative aux emballages en plastique, avec des emballages ayant les mêmes propriétés barrière en termes de conservation des aliments, sans additifs nocifs comme c’est parfois le cas, et avec 80% de plastique en moins », explique Christophe Rohou, directeur général d’Ecofeutre (12 M€ de CA 2021). Le produit a nécessité plusieurs mois de R&D. Mais il est désormais au point. Et la société veut accélérer pour répondre à la demande. « Avec les évolutions en termes de réglementation pour réduire le plastique, cela fait 2-3 ans que les industriels réfléchissent, mais on sent une vraie accélération depuis quelques mois, une vraie volonté de leur part de se verdir. »

SOUTIEN DU PLAN FRANCE RELANCE

Soutenue dans son projet à hauteur de 800 k€ par le programme “relocaliser“ de France relance, la société prévoit d’investir, a minima cette enveloppe, dans de nouvelles machines pour augmenter ses capacités de production et répondre aux exigences de qualité. Les machines seront installées sur son site de Le Sourne dédié à cette nouvelle activité et ouvert en 2019. Christophe Rouhou espère qu’elles seront opérationnelles fin 2022, début 2023. « On est confrontés à des problèmes d’approvisionnement avec des délais et des coûts qui flambent. » L’idée est d’apporter une réponse française à une production qui vient encore majoritairement d’Asie. Ecofeutre poursuit en parallèle son activité historique, la fabrication de porte-gobelets, boites à oeufs, éléments de calage…., produits à partir de papiers de récupération (journaux, magazines, livres, papiers de bureaux), collectés localement. « On est une alternative aux produits en polystyrène et on a l’avantage de proposer des produits qui sont 100% recyclables. » La société emploie aujourd’hui 80 salariés, 65 sur Naizin (siège) et 15 sur Le Sourn.

Florence LE NEVÉ